Contexte de l’activité :

Suite à la réponse à l’épidémie de la Maladie à virus Ébola, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) a été mise en place le 4 juillet 2016 avec pour mission la mise en œuvre des orientations stratégiques du Ministère de la Santé en matière de sécurité sanitaire. Pour la réussite de cette mission, l’ANSS a mis en place cinq (5) Départements à savoir :
 Le Centre d’Opérations d’Urgence ;
 Le Département Surveillance des maladies et réponse ;
 Le Département Communication et mobilisation sociale ;
 Le Département Prise en charge ;
 Le Département Logistique.

Des structures déconcentrées de préparation et de riposte aux urgences et autres événements de santé publique ont également été mises en place au niveau régional et préfectoral. Il s’agit des Équipes Régionales d’Alerte et de Riposte aux épidémies (ERARE), des Équipes Préfectorales d’Alerte et de Riposte aux épidémies(EPARE), des Centres de Traitement des épidémies (CT-Epi), des Centres d’Opérations d’Urgence de Santé Publique (COU-SP).

En vue d’évaluer et de tester la fonctionnalité des capacités de riposte des systèmes de gestion des situations d’urgence, des procédures et des mécanismes face à des urgences de santé publique notamment des flambées épidémiques, plusieurs exercices de simulation sont proposés au titre de l’année 2019.

La cohérence, l’harmonisation et la bonne conduite de ces activités requièrent une excellente préparation avant sa mise en œuvre effective. C’est ainsi que, des cadres du ministère de la santé impliqués dans la gestion des urgences de santé publique ont été formés dans la planification, mise en œuvre et l’évaluation des exercices de simulation.

C’est suite à cette formation que des exercices de simulation de type Table et Drill sur le choléra ont été réalisés en août 2018 à Forécariah, Boké, Boffa et à Conakry (DSVCO et ANSS).

Dans la perspective d’élargir ces activités aux autres districts sanitaires du pays, le Ministère de la Santé et ses partenaires, à travers l’ANSS sur financement du projet REDISSE organisent des exercices de simulation fonctionnels portant sur la Fièvre Lassa et la Fièvre jaune en tenant compte de la cartographie des risques de survenue des maladies à potentiel épidémique.

Objectifs :

Ces exercices visent à souligner et intégrer les rôles et responsabilités des dispositifs de gestion des urgences de santé publique (ERARE, EPARE, CT-Epi et COU-SP déconcentrés) ;

Plus spécifiquement, à Fria, Kindia et Télimilé, il s’agissait de :
• Identifier les forces et faiblesses de chaque district sanitaire en matière de gestion d’une flambée de Fièvre jaune ;
• Renforcer la coordination des interventions des parties prenantes ;
• Sensibiliser chacun aux rôles, responsabilités et actions immédiates à prendre dès la réception d’une alerte de Fièvre jaune ;
• Mettre en application les directives de la Surveillance Intégrée de la maladie et de riposte et les outils nationaux disponibles pour gérer une épidémie de Fièvre jaune ;
• Proposer de façon participative les domaines qui méritent un renforcement en matière de gestion d’une alerte de fièvre jaune.

Les participants à l’exercice :

Les participants sont les membres de l’ERARE, de l’EPARE, du COU-SP préfectoral, et CTEpi. L’exercice part du principe que les participants connaissent le guide de la surveillance intégrée de la maladie et de la riposte, et par conséquent joueront leurs rôles dans le cadre des exercices et pourront se référer aux POS pertinents.

Une équipe de facilitateurs du niveau central et régional a été déployée dans les 3 Districts sanitaires concernés pour coordonner et faciliter la mise en œuvre des exercices de simulation.

Un groupe d’experts techniques issu du Ministère de la Santé, OMS, CDC, OIM, CRG, PAM, Expertise France, REDISSE ont été chargés de l’évaluation des exercices.

La méthodologie :

Les 3 Districts sanitaires ont été soumis aux mêmes exercices fonctionnels simulant une épidémie de Fièvre jaune avec comme scénario :le Médecin Chef de l’Hôpital préfectoral appelle au téléphone le MCM et lui dit : Plusieurs cas de décès inexpliqués associés à de la fièvre ont été notés. Plusieurs cas ont été admis à l’hôpital présentant des céphalées, une forte fièvre, des vomissements, des douleurs abdominales, une jaunisse et des saignements dans la bouche et/ou du nez. Les personnes les plus touchées sont des chasseurs en contact avec les singes.

Quelques images de l’exercice :

Equipe de facilitateurs

Equipe de facilitateurs

Organigramme de gestion des urgences épidémiques

Organigramme de gestion des urgences épidémiques

Fiche de définition de cas

Fiche de définition de cas

Equipe d’investigation sur le terrain (Kindia)

Equipe d’investigation sur le terrain (Kindia)

Débarquement d’un malade de l’ambulance pour le CT-EPI

Débarquement d’un malade de l’ambulance pour le CT-EPI

Installation du malade au niveau du Centre de tri

Installation du malade au niveau du Centre de tri

Opération de désinfection de l’ambulance qui a transporté les malades au centre de Tri

Opération de désinfection de l’ambulance qui a transporté les malades au centre de Tri

Prise en charge des malades au CT-EPI (Kindia)

Prise en charge des malades au CT-EPI (Kindia)

Autre vue des malades au CT-EPI (Kindia)

Autre vue des malades au CT-EPI (Kindia)

Observateurs lors de l’exercice à Kindia

Observateurs lors de l’exercice à Kindia

Vue de la Communauté lors de l’exercice à Kindia

Vue de la Communauté lors de l’exercice à Kindia

Préparation des équipes d’investigation pour le terrain à Kindia

Préparation des équipes d’investigation pour le terrain à Kindia

Scène d’échanges entre l’équipe d’investigation et la communauté (Kindia)

Scène d’échanges entre l’équipe d’investigation et la communauté (Kindia)

Autre scène d’échanges avec la communauté lors de la simulation à Kindia

Autre scène d’échanges avec la communauté lors de la simulation à Kindia

Le DPS de Kindia remerciant les participants à l’exercice de simulation

Le DPS de Kindia remerciant les participants à l’exercice de simulation

Réunion de préparation de l’exercice de simulation avec l’équipe cadre de Fria

Réunion de préparation de l’exercice de simulation avec l’équipe cadre de Fria

Prise en charge d’un malade au CT-EPI (Fria)

Prise en charge d’un malade au CT-EPI (Fria)

Pour plus de détails, veuillez télécharger ici le rapport d’activités

RAPPORT-MISSION-EXERCICE-SIMULATION-A-KINDIA-FRIA-OCT-2019.docx

Contact

Immeuble Kalinko - 1er étage.  Cité Ministérielle, Commune de Dixinn
Conakry.  République de Guinée
(+224) 621 85 99 12  Email: drgrovogui@gmail.com

Mentions légales

Conformément aux dispositions en vigueurs en République de Guinée pour la Confiance dans l'économie numérique, nous portons à la connaissance des utilisateurs et visiteurs
du site :https://www.ugp-passp-ms.org.gn les informations suivantes : ...

PASSP

Le Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires (PASSP) est un Projet sanitaire initié par le Gouvernement Guinéen ...

REDISSE

Renforcer les capacités intersectorielles nationales et régionales pour une surveillance collaborative de la maladie ...

PSRM

Après la crise de la maladie à virus Ebola, le système de santé s’est affaibli et nécessite un renforcement des structures ...

LABOGUI

Le projet, en synergie avec les projets des autres partenaires techniques et financiers (PTF), se propose d’accompagner ...

PRSCS

Améliorer l’utilisation des services de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile dans les régions cibles ...