1. Contexte et Justification

Le Gouvernement guinéen avec l’appui de la Banque Mondiale, a initié le Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires (PASSP) qui a pour objectif d’améliorer l’utilisation des services de santé maternelle, infantile et de nutrition, au niveau primaire dans deux régions du pays en renforçant l’offre, la demande, les capacités de supervision et de gestion des services de santé maternelle, infantile et de nutrition. Le projet, qui complète les activités et les interventions menées par d’autres donateurs dans d’autres régions du pays est financé par la Banque mondiale et couvre les régions de Labé et Faranah.

Le projet vise à s’attaquer aux goulots d’étranglement de l’offre et de la demande qui font obstacle à l’utilisation des services de santé maternelle, néonatale et infantile et à appuyer la transition entre la phase de réponse à la crise Ebola et la phase de reconstruction post-Ebola.

Le projet est mis en œuvre à travers trois (3) composantes essentielles à savoir : (i) la disponibilité des produits et ressources humaines compétentes pour la prestation de services de la SMIN au niveau primaire, (ii) le renforcement de la demande en services de SMIN au niveau communautaire, (iii) et le renforcement des capacités du gouvernement à planifier, mettre en œuvre, suivre et superviser les activités.

L’analyse de situation faite dans le document du PAD indique qu’en dépit de son mandat, l’autorité sanitaire de district, dotée d’une petite équipe de professionnels de la santé, est confrontée à un certain nombre d’obstacles qui l’empêchent de mener activement et régulièrement la supervision formative, notamment : (a) l’absence de plans d’action de supervision précis ; (b) les contraintes budgétaires ; (c) des compétences inadéquates en la matière ; (d) le manque de motivation. En outre, les personnels de terrain constitués majoritairement d’ATS manquent souvent de formations, de recyclage, de mentorat et de supervision pour maximiser leur efficacité pour une meilleure prestation de services de SMIN.

Aussi, il est prévu dans la sous composante 1.2 que le projet appuiera le Ministère de la Sante dans le recrutement des ressources humaines pour suppléer au manque de personnel dans les services de la SMIN au niveau primaire. Le projet a appuyé le recrutement et le déploiement de 450 Agents de Sante tous corps confondus (Médecins, Sages-Femmes, Infirmiers d’Etat et Agents Techniques de Sante) entre 2017 et 2018. La plupart de ces agents souvent stagiaires ou bénévoles au niveau de ces structures ont besoin d’un renforcement de capacités pour une mise en œuvre correcte des prestations offertes aux populations.

En Avril 2018, une formation des formateurs régionaux et préfectoraux a eu lieu à Mamou dans le but
de les outiller pour mieux encadrer les prestataires. Ce pool de formateurs devrait maintenant former les prestataires sous la supervision des niveaux régional et Central.

Depuis le 24 Juin a démarré dans la région de Labé la première phase des sessions de formation sur les modules intégrés (SR, PCIMNE et Nutrition) par les formateurs préfectoraux sous la supervision des équipes régionale et centrale.

La deuxième phase de formation sur les SSP couplée à celle des modalités de Prise en charge sanitaire gratuite des indigents a suivi du 25 juillet au 3 Aout 2019 dans les chefs-lieux de district de la région de Labé.

C’est dans ce cadre qu’une mission de supervision conjointe s’est rendue dans la zone du projet pour s’assurer de l’effectivité et du bon déroulement de ces formations sur les 5 sites de formation (Labé, Lélouma, Mali, Koubia et Tougué).

Le présent rapport concerne la supervision de la formation de la première cohorte d’agents de Santé de la région de Faranah en modules spécifiques SR, PCIMNE et Nutrition qui s’est tenue du 28 Septembre au 12 Octobre 2019 dans les chefs-lieux des 4 districts sanitaires.

2. Objectifs

2.1 Objectif général

L’objectif général de la mission de supervision était d’évaluer le niveau de mise en œuvre de la formation dans les différents sites.

2.2 Objectifs Spécifiques

Il s’agissait spécifiquement de :
 Evaluer les conditions de mise en œuvre des formations (ressources financières, les modules, les formateurs, les participants) au niveau de chaque district sanitaire ;
 S’assurer du démarrage effectif des formations conformément aux agendas prévus ;
 Identifier avec les acteurs de terrain les difficultés rencontrées lors des formations ;
 Proposer des solutions correctrices.

3. Résultats attendus

Au terme de la supervision, les résultats suivants ont été obtenus :
– Les conditions de mise en œuvre des formations (ressources financières, les modules, les formateurs, les participants) au niveau de chaque district sanitaire ont été évaluées ;
– Le démarrage effectif des formations conformément aux agendas prévus a été évalué ;
– Les difficultés rencontrées par les acteurs de terrain lors des formations ont été identifiées ;
– Des propositions de solutions correctrices avec les acteurs ont été apportées.

4. Déroulement

4.1 Composition de l’équipe

Conformément aux termes de référence, deux équipes de supervision composées de 6 cadres du niveau central et régional ont séjourné dans la région de Faranah pour superviser les ateliers de formation sur sites selon le trajet suivant :
-Dinguiraye-Dabola- Kissidougou-Faranah

4.2 Chronogramme et cibles de la visite de supervision

La supervision des ateliers de formation a eu lieu du 02 au 12 octobre 2019 dans les 4 districts sanitaires de la région de Faranah comme suit :
– Dinguiraye : du 02 au 04 octobre 2019
-Dabola : du 05 au 06 octobre 2019
-Kissidougou : du 07 au 08 octobre 2019
-Faranah du 09 au 11 octobre 2019 suivie de la synthèse régionale.
Les principales cibles rencontrées pendant la supervision sont entre autres :
– Les Autorités Sanitaires (DRS, DPS, DH) ;
– Les Formateurs (Suppléant MCM, PFR, CCS, SBC…)
– Les Participants (CCS, Suppléants CCS, Agents Nutrition, Agents PF, Agent CPN, Agent CPC…).

La supervision a commencé à Dinguiraye par la prise de contact avec le DPS et avec lequel la mission a passé en revue les termes de référence de la supervision pour une compréhension commune.

Ensuite, l’équipe a été conduite dans la salle de formation du district sanitaire de Dinguiraye où l’occasion a été donnée à chaque membre de la délégation de se présenter puis un tour de table des participants a été fait.

Dans leurs interventions, les membres de l’équipe de supervision ont exprimé leur sentiment de satisfaction pour la présence massive des participants venus des différents Centres et Postes de Santé pour assister à la session de formation sur les modules spécifiques….

Pour plus de détails, veuillez télécharger ici le rapport d’activités:

SUPERVISION-CONJOINTE-DES-ATELIERS-PREFECTORAUX-DE-FORMATION-DES-AS-DU-28-SEPTEMBRE-AU-12-OCTOBRE-2019-A-FARANAH.pdf

Quelques images de l’évènement:

Photo de famille DPS de Dinguiraye

Photos de famille DPS de Dabola

Réunion de synthèse avec le DPS de Faranah

Salle de formation DPS de Dabola

Salle de formation DPS de Dinguiraye

Salle de formation DPS de Kissidougou

Salle de formation DRS de Faranah

Contact

Immeuble Kalinko - 1er étage.  Cité Ministérielle, Commune de Dixinn
Conakry.  République de Guinée
(+224) 621 85 99 12  Email: drgrovogui@gmail.com

Mentions légales

Conformément aux dispositions en vigueurs en République de Guinée pour la Confiance dans l'économie numérique, nous portons à la connaissance des utilisateurs et visiteurs
du site :https://www.ugp-passp-ms.org.gn les informations suivantes : ...

PASSP

Le Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires (PASSP) est un Projet sanitaire initié par le Gouvernement Guinéen ...

REDISSE

Renforcer les capacités intersectorielles nationales et régionales pour une surveillance collaborative de la maladie ...

PSRM

Après la crise de la maladie à virus Ebola, le système de santé s’est affaibli et nécessite un renforcement des structures ...

LABOGUI

Le projet, en synergie avec les projets des autres partenaires techniques et financiers (PTF), se propose d’accompagner ...

PRSCS

Améliorer l’utilisation des services de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile dans les régions cibles ...